Seniors, les mal-aimés des entreprises

Senior travail

C’est un paradoxe du marché du travail français : alors que les actifs sont appelés à travailler de plus en plus longtemps, les 55-64 ans ont un taux d’emploi inférieur à la moyenne de l’Union européenne. Une difficulté de taille qu’il faudra solutionner en vue de la réforme des retraites en gestation.

  • Les seniors, appelés à travailler plus longtemps, et pourtant mal-aimés des entreprises et des recruteurs  de Béatrice Madeline est à lire sur le site du Monde.

Ça peut vous
intéresser

Menu